Les Fondamentaux

Plusieurs définitions de Dieu alimentent la littérature. Chacun a en une conception : le créateur de toute chose, le maître de l’espace et du temps, celui qui est infiniment plus puissant que toutes les forces et phénomènes de la nature / univers, etc.

Certains le définissent comme l’être parfait et infini. Cette définition, bien que partielle semble illustrer de manière claire le gouffre qui sépare l’homme de Dieu. En effet, lequel d’entre les hommes, dans son bon sens, peut revendiquer de tels attributs ?

La Bible affirme pourtant que Dieu est le créateur de l’homme, et qu’Il l’a créé à  son image. En d’autres termes, il y a en l’homme une ressemblance avec Dieu, une trace de Dieu. C’est ce que la Bible illustre en disant dans Ecclésiaste 3.11 :« Il (Dieu) a mis dans le coeur de l’homme une pensée de l’éternité ». Cette constatation nous amène à  penser que Dieu et l’homme, initialement devaient être proches l’un de l’autre (conf Génèse).

Et pourtant, vous sentez-vous si proche de Dieu ? Savez-vous comment lui parler ? Vous écoute-t-Il ?

Les questions de ce type suggèrent que quelque chose de fondamental s’est brisé entre l’homme et Dieu. Désormais, l’homme est loin de Dieu. La place initiale de Dieu dans le coeur de l’homme est désormais vide. Le célèbre Blaise Pascal l’a résumé en disant à  juste titre qu’« Il y a dans le coeur de l’homme un vide qui a la forme de Dieu ». Voilà où en sont Dieu et l’homme:

  • L’un parfait et l’autre terriblement imparfait
  • L’un immortel et l’autre parfaitement mortel
  • Se ressemblant l’un et l’autre mais profondément séparés l’un de l’autre

Qui tire profit d’une telle situation ? Dieu y aurait-il un intérèt ? L’homme y aurait-il intérèt ? « Non » est à  l’évidence la réponse naturelle à  ces deux questions.

Mais alors, comment rétablir ce lien privilégié qui a existé autrefois?

Pour répondre à cette question, il faut d’abord identifier de manière claire la cause de la séparation avec Dieu.