La communion et non la performance

Luc 10 : 38 – 42 « Comme Jésus était en chemin avec ses disciples, il entra dans un village, et une femme, nommée Marthe, le reçut dans sa maison. Elle avait une sœur, nommée Marie, qui, s’étant assise aux pieds du Seigneur, écoutait sa parole. Marthe, occupée à divers soins domestiques, survint et dit : Seigneur, cela ne te fait-il rien que ma sœur me laisse seule pour servir ? Dis-lui donc de m’aider. Le Seigneur lui répondit : Marthe, Marthe, tu t’inquiètes et tu t’agites pour beaucoup de choses. Une seule chose est nécessaire. Marie a choisi la bonne part, qui ne lui sera point ôtée. »

Nous pouvons voir dans ce texte deux tendances qui résultent de la rencontre avec le Seigneur Jésus-Christ.

  • La première tendance c’est d’être proche du Seigneur que l’on reçoit comme Seigneur et Sauveur. A ce moment là on engage son tout, toute son énergie à le chercher pour être un disciple coûte que coûte.
  • La deuxième tendance consiste à vouloir faire un tas de choses pour le Seigneur, parce que l’abandon de tout ce qui pourrait faire obstacle ` la communion avec Christ, coûte trop cher… Alors je me contente de faire un tas de choses.

Marthe et Marie sont deux exemples de ces deux tendances.

  • Marthe veut impressionner le Seigneur Jésus-Christ, et essaie de faire le maximum de choses.
  • Marie par contre a compris qu’elle doit d’abord recevoir de Jésus avant d’essayer de le servir.

Marthe cherche la reconnaissance de ce qu’elle fait. Et très souvent beaucoup cherchent la reconnaissance de ce qu’ils font ! Marthe adopte un fonctionnement qui ne donne aucune puissance dans le service : elle agit par sa propre volonté.

Mais Marie cherche la volonté du Seigneur, elle adopte une attitude qui donne une puissance illimitée dans le Service. Le service de marie était une réponse à la grâce expérimentée dans la communion avec Christ.

Où est donc le problème ?

Quand nous venons à Christ pour la première fois, nous cherchons à entrer en communion avec Lui, et nous n’avons rien à lui offrir que cette recherche d’intimité avec Dieu. Nous qui étions morts par nos offenses, le Seigneur Jésus-Christ nous a réconciliés avec Dieu le Père, et nous recherchons donc cette intimité avec Dieu.

Mais avec le temps, nos compétences vont prendre le dessus et remplacer « la recherche de la communion avec Dieu » par « la reconnaissance par les hommes » ; et nous ressemblons de plus en plus à Marthe, nous efforçant d’être de plus en plus qualifiés dans notre vie chrétienne pour faire mieux que les autres. Finalement Dieu veut nous enlever le fruit de nos compétences pour nous ramener à une véritable communion avec Lui, parce que c’est aussi une épreuve par laquelle il nous fait passer.

A nous de choisir : La performance ou le service ? La compétence ou La communion ?

  • La compétence agit par devoir humain : Je le fais parce que c’est mon copain…
  • La compétence est motivée par la culpabilité : si je ne fais pas, que vont dire les autres ?
  • La compétence se compare aux autres.

Et finalement, cela devient épuisant pour le disciple de Jésus, de chercher à se faire reconnaître par les autres.

Pour le disciple qui est proche du Seigneur Jésus-Christ, il choisit la communion. Elle se fonde sur une relation avec le Seigneur. Et comme il est impossible pour un Christ qui hait le péché, de diriger un disciple amoureux du pché, le fondement de cette relation exige l’abandon du péché, l’abandon du « Moi ».

  • La communion agit par dévotion,
  • La communion est motivée par la reconnaissance et la gracirc;ce de Dieu
  • La communion accepte les autres et sert les autres avec autorité mais avec humilité.

Alors performant ou serviteur ?
Ton ministère doit d’abord ètre « un service » avant d’être « une performance ». Avant « la compétence », recherche d’abord « la communion ». Avant de satisfaire les hommes, recherche d’abord la satisfaction du cœur de Dieu.

Le Seigneur préfère que ceux qui sont sauvés et qui l’aiment l’écoutent pour connaitre son désir, au lieu de faire des choses pour Lui sans connaitre sa volonté.

PasteurAlbert KONGO

About admin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *