Le plan unique pour le salut de l’homme

2 Rois 5 : 1 – 19 « Naaman, le général en chef de l’armée du roi de Syrie, était un homme que son maître, le roi de Syrie, tenait en haute estime et auquel il accordait toute sa faveur, car, par lui, l’Eternel avait accordé la victoire aux Syriens. Hélas, ce valeureux guerrier était lépreux. Or, au cours d’une incursion dans le territoire d’Israël, des troupes de pillards syriens avaient enlevé une petite fille. Etc… »

Je me suis toujours demandé ce que je serais devenu si je n’ai pas donné ma vie à Christ. J’ai cru à l’âge de 15 ans. J’ai répondu à l’appel de l’Evangile si jeune car je connaissais ma condition de pécheur. J’avais beau être l’enfant le plus calme de la maison, je me battais avec mes frères, je soutirais de l’argent à mes parents quoiqu’ils ne m’aient jamais soupçonné, j’étais pêcheur. Car tous les hommes sont nés pécheurs, et cela dès leur naissance. Nous sommes tous pécheurs, et le psalmiste l’exprime profondément.

Psaumes 51 :6 « J’ai été conçu dans l’iniquité. ». Tous les hommes sont pécheurs. Et le général Naaman ne faisait pas exception à la règle.  Le général Naaman était un vaillant guerrier, c’était le général en chef de l’armée syrienne. Il était célèbre et recevait tous les honneurs mais sa célébrité était un masque. Sa célébrité n’a jamais ôté la laideur de sa lèpre. Quand il rentrait de guerre, malgré les acclamations et les louanges, il n’oubliait pas sa lèpre. Toutes ses victoires, toutes ses louanges ne le guérissaient pas. Il était conscient de sa maladie, et cherchait à en guérir, et il s’est précipité en Israël.

Tous les hommes sont pécheurs, et même s’ils portent des masques comme celui de célébrité pour le général Naaman, ils sont toujours confrontés à leur nature. Le général Naaman est arrivé  en Israël avec des chariots, d’argent, de toutes sortes de richesses pour acheter son salut. Et comment bien des fois nous nous trompons nous-mêmes essayant de toutes nos forces d’acheter le salut, la grâce de Dieu, d’acheter les dons de Dieu. Même dans nos prières, nous disons à Dieu, ce qu’Il doit faire, comment Il doit le faire, à quel moment Il doit le faire. Le général Naaman avait défini la formule de son salut, en espérant acheter Dieu. Il s’est mis en colère car le prophète de Dieu ne s’était pas déplacé mais il avait envoyé son serviteur. Grâce à ses serviteurs, Naaman ne s’est pas privé de la grâce de Dieu. Il a plongé 7 fois dans le Jourdain, et après la septième fois, sa peau était nette comme celle d’un jeune. Il était pur.  Dieu avait un seul plan pour le salut de Naaman c’était le Jourdain, de même Il a un seul plan pour le salut de l’homme c’est Jésus- Christ. C’est par Son sang, versé à la croix, que nous sommes purifiés de tous nos péchés et sauvés de la colère de Dieu.

Un jour, un Evangéliste prêchait, et un athée s’est levé du fond de la salle pour crier : « Toi, l’homme de Dieu, es-tu sûr que le sang de Jésus nous lave de nos péchés ? » L’Evangéliste lui a dit « Quand tu marches dans la rue, vois-tu des personnes avec des habits sales », l’athée a répondu : « Oui ». Cela signifie-t-il qu’il n’y a plus de savon dans les magasins ? Non. Toi aussi, à moins que tu ne prennes tes péchés et que tu les plonges dans le Sang de Jésus-Christ, tu n’en sortiras pas pur. C’est par grâce que nous sommes sauvés, c’est un don gratuit. Aucun homme ne peut l’acheter, et toutes nos formules sont inutiles.

En plongeant nos péchés dans le Sang de Christ, comme Naaman dans  le Jourdain, nous posons un acte de foi. Et cette foi saisit la grâce de Dieu.

Pasteur Philippe DONALD

About admin