Rendre grâce à Dieu pour notre salut

Psaumes 103 : 1-8 : « De David. Mon âme, bénis l’Eternel ! Que tout ce qui est en moi bénisse son saint nom ! Mon âme, bénis l’Eternel, Et n’oublie aucun de ses bienfaits ! C’est lui qui pardonne toutes tes iniquités, qui guérit toutes tes maladies ; C’est lui qui délivre ta vie de la fosse, Qui te couronne de bonté et de miséricorde ; C’est lui qui rassasie de biens ta vieillesse, qui te fait rajeunir comme l’aigle. L’Eternel fait justice, Il fait droit à tous les opprimés. Il a manifesté ses voies à Moïse, Ses œuvres aux enfants d’Israël. L’Eternel est miséricordieux et compatissant, Lent à la colère et riche en bonté. »

A travers les Psaumes, le psalmiste nous apprend à gérer nos émotions. L’un des aspects intimidants des Psaumes, c’est que le Roi David sait mettre les mots sur des choses que nous ressentons et que nous sommes très souvent incapables d’exprimer. Chacun de nous se reconnaît à la lecture de ces textes. David, dans ce Psaumes commande et ordonne à son âme de bénir l’Eternel, et de n’oublier aucun de Ses bienfaits. S’il a assujetti de cette manière son corps, c’est parce que l’âme humaine, vive et émotive peut se soustraire à la tâche de rendre grâce  à Dieu, et se laisser facilement submerger par diverses émotions négatives. Il y a un effort de volonté qu’il faut émettre, un choix qu’il faut faire de ne pas se laisser envahir : mais d’obliger son âme à bénir l’Eternel.  D’autre part, l’âme humaine est aussi faillible en ce qu’elle est portée à l’oubli. Nous sommes très vite enclins à oublier toutes les bontés de Dieu et Ses bienfaits à notre égard. Pourtant, nous avons la tâche de nous en souvenir, de faire cet effort s’il le faut et de rendre grˆces à Dieu pour toutes Ses bontés.

L’une des premières choses pour lesquelles David rend des actions de grâce c’est pour son salut. C’est l’expression entière du verset 3 de ce Psaumes : « C’est lui qui pardonne toutes tes iniquités ».  Voilà, ce que nous oublions très souvent : Rendre grâce à Dieu pour notre salut. Car lorsqu’il faut rendre grâce nous le faisons pour divers dons matériels ou spirituels, et très peu pour notre salut. Pourtant, c’est le don du salut qui nous permet de nous tenir dans la présence de Dieu, d’élever à Lui des chants, des danses, des prières. C’est par le don du salut, que nous avons été réconciliés avec Lui, que nous sommes Fils d’adoption, nos vies ayant été délivrées de la fosse pour être couronnées de bonté et de miséricorde. Nous avons expérimenté sa miséricorde et sa compassion.

Veuillons commander à notre âme, de bénir l’Eternel, de n’oublier aucun de Ses bienfaits, en particulier le salut qu’il nous a accordé par Jésus-Christ, Son Fils, nous rendant cohéritiers avec Lui. C’est là, le premier et le plus beau de tous nos sujets d’actions de grâce !

Pasteur Constant YONKE

About admin